Les Bruits Neufs

 Les Bruits Neufs.

Éclectique, ludique, exploratoire, j’essaie avec Les Bruits Neufs d’ensemencer les horizons de lecture de chacun.e l’espace de quelques instants.

Et voici le petit dernier!

Pour ce dernier épisode, je vous propose une balade avec Charles Péguy sur les sentiers de la Beauce, en pèlerinage vers la Cathédrale de Chartres. Ce long poème forgé sur un motif répété de quatrains pousse un rythme qui rappelle la marche et s’écoute à l’instar d’un mantra, une longue balade qui apaise et, dans l’effort, invite à la contemplation.

Présentation de la Beauce à Notre-Dame de Chartres — Charles Péguy, avec chant monodique cistercien


 

La Joute des Blasonneurs, gloire et misère du corps chez les poètes baroques

  • Loin d’un âge compassé, collet-monté amidonné, le baroque témoigne d’une effervescence vivante et affranchie. Les poètes en verve de cette époque ont champs libre pour débroussailler cette nouvelle langue et lui donner ses « lettres de noblesse». En 1534, Clément Marot, exilé pour ses affinités protestantes publie le « Beau Tétin », c’est le début des « blasons du corps féminin », qui deviendra bientôt un concours de poésie prisé des plus grands poètes de l’époque.

     

    Accompagné du violiste Roland Kern (rolandkern.com/), partons à la découverte de cet étrange matière poétique…

Je vous convie encore à découvrir Les Fleuves Profonds, de l’auteur péruvien José-María Arguedas.

Bonne écoute!